Edito

Bienvenue sur mon blog !

Je ne pouvais me résoudre à passer à côté de l’opportunité et le plaisir de communiquer directement avec vous : me voici donc propulsé à l’ère du Web 2.0 !

Simple suite logique à mon parcours, ces médias sociaux m’offrent la possibilité de vous transmettre et de partager, presque en temps réel, le quotidien de mon métier : ma passion.

Progressivement, ce blog deviendra mon journal de bord, celui de l’artisan et du viticulteur que je suis ; j’y consignerai également mes rencontres avec l’Art, mes coups de cœur, le talent de mes amis et de mes partenaires, l’actualité et les coulisses.

Une invitation à la découverte, où il est d’abord et avant tout question d’exploration, de partage et d’émotion.

Bernard Magrez.

Share

(Un commentaire)
 

Mots-clés : , , , , ,


Bleu de Mer, l’élégance des vins du Sud de la France

L’histoire de la vigne et du bassin méditerranéen se confondent, plus d’un million d’années auparavant, la vigne poussait déjà sous forme de lambrusques (vigne sauvage faisant partie de la sous-espèce de liane forestière de la famille des Vitaceae) n’ayant qu’une ressemblance lointaine et abstraite avec nos cépages modernes.

Malgré les longs débats en France et à l’international, le vin rosé ne possède pas de définition à part entière. Mais les usages se sont parfaitement adaptés à ce vide. La polémique d’aujourd’hui autour des mélanges de vin rouge et de vin blanc pour l’élaboration du rosé est l’occasion de rappeler la spécificité technique de ce produit. Le vin rosé est un vin issu de la fermentation alcoolique d’un moût (mixture obtenue après pression ou cuisson de raisins destinés à la fermentation) obtenu d’une macération pelliculaire préfermentaire maîtrisée de raisins noirs à jus blanc, s’agissant probablement du plus vieux vin de l’histoire.

Le vin rosé peut être un vin complexe tout comme un rouge ou un blanc. Mais « le rosé », comme on dit, est surtout synonyme d’été, de farniente, de plaisir et de convivialité. Du vent méditerranéen soufflant dans les plaines, au soleil du Sud rayonnant sur les vignes, voilà la recette qui m’a permis de créer et mettre en bouteille ce vin au goût de l’été, présentant une robe brillante, aux arômes intenses. Sa bouche fruitée et son agréable vivacité vous permettront de passer des moments chaleureux autour d’une assiette de charcuterie, de grillades, ou de fruits de mer. Ces moments où la seule chose qui compte est le plaisir, celui qui nous permet de nous évader, d’oublier, de fermer les yeux et de rêver au bord de mer…

L’appellation « Le pays d’Oc », appelée jusqu’en 2009 « Vin de pays d’Oc », est un vin d’Indication Géographique Protégée Régionale produit sur l’ensemble du vignoble du Languedoc-Roussillon. Le terme « langue d’Oc » apparaît en 1304 chez Dante, Poète, écrivain et homme politique florentin du Moyen Âge « Père de la langue italienne » il est avec Pétrarque et Boccace, l’une des « trois couronnes » imposant le toscan comme langue littéraire. lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

Le Stradivarius « Château Fombrauge » confié au brillant violoniste Nicolas Dautricourt

Si j’ai fait l’acquisition en 2011 d’un violon Stradivarius, ça n’était pas pour qu’il reste caché et enfermé mais bien pour partager sa noblesse et sa sonorité unique, à la fois lyrique et charnue.

Après l’avoir confié, dans le cadre de ma fondation, l’Institut Culturel Bernard Magrez,  au jeune Matthieu Arama, premier violon de l’orchestre national de Bordeaux, c’est désormais à Nicolas Dautricourt, considéré comme l’un des violonistes français les plus brillants de sa génération, que j’ai choisi pour remplir cette mission qui me tient très à cœur.

Agé de 36 ans, Nicolas Dautricourt a obtenu le prix Georges Enesco de la Sacem. Il a été sacré révélation classique de l’Adami, au Midem. Il s’est également produit  avec des musiciens tels que Nicolas Angelich, Iouri Bachmet, David Guerrier, Bertrand Chamayou ou Anne Gastinel. Son répertoire va de pièces de Bach transcrites pour violon seul à des compositeurs contemporains (Ligeti, Webern) en passant par Mozart, les compositeurs romantiques (Schubert, Schumann…) ou le jazz. lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

Mots-clés : , , , , ,


L’Olivier du Clos des Muraires

J’ai fait l’acquisition du domaine Clos des Muraires, situé au cœur de l’arrière-pays varois, à mi-chemin entre Nice et Aix en Provence, parce qu’il bénéficie d’un incroyable potentiel qui a déjà conquis bon nombre d’œnophiles et de professionnels du vin.

Je produis sur ce domaine un vin d’une couleur rose pâle, aux arômes de fruits rouges frais, à la bouche élégante et fine, qui à ViniSud en 2011, a reçu le «coup de cœur» du Palais Méditerranéen. L’assemblage se compose de syrah, grenache, et cinsault. Dans l’ADN de ce vin, il y a toute la Provence. Une terre splendide. On est au cœur de l’arrière-pays Varois, la Provence. Région unique surplombée du Massif des Maures. Le vignoble est parfaitement orienté, le site est puissant. Le contraste entre cette montagne sauvage, sombre et puissante et ces terrasses, bien rangées, géométriques, révèle l’art du vigneron. Un travail méticuleux par des mains d’artisans.

Cette terre de Provence est aussi une terre d’olivier. lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

Mots-clés : , , , , , ,


« L’Aurore en Gascogne. » Côtes de Gascogne, indication géographique protégée.

La vigne s’implante en Gascogne à l’époque gallo-romaine et se développe tout au long du Moyen-âge. La Gascogne bénéficie d’un climat océanique (les précipitations sont réparties toute l’année) avec des influences méditerranéennes (l’hiver reste doux, l’été est chaud avec parfois des orages violents) et continentales (baisse des précipitations vers l’est).

La Gascogne (en gascon Gasconha) est une ancienne province située sur le territoire des départements actuels des Landes, du Gers, des Hautes-Pyrénées et, pour partie, d’autres départements des deux régions d’Aquitaine et de Midi-Pyrénées, constituant l’aire linguistique actuelle du gascon, dialecte occitan revendiquant une identité culturelle fondée sur son histoire évoluant de peuples aquitains de langue proto-basque vers un peuple de Gascons partageant un dialecte latinisé commun.

Appelée Aquitaine, Novempopulanie, Vasconie puis Gascogne, elle est forte de la diversité géographique de son territoire naturel, localisé entre Atlantique, Garonne et Pyrénées.

Historiquement le duché de Gascogne traversait le Sud-ouest de la France de la Garonne aux Pyrénées et à l’océan Atlantique en remontant jusqu’à Bordeaux mais à l’exclusion des comtés du Béarn et du Pays Basque (Pyrénées-Atlantiques).Vassal de la couronne française depuis la conquête de Clovis au Vème siècle, la Gascogne n’a que brièvement flirté avec l’indépendance au VIIIème siècle, quand le duc Gaifre tenta de former un État distinct Gascon.

Un siècle après cette révolte, le duché de Gascogne a été divisé en comtés distincts (y compris Chalosse, Armagnac, Comminges et Bigorre) lorsque la famille royale anglaise a pris possession du territoire de 1154 à 1450 suite au mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenêt d’Angleterre.

C’est sous cette occupation anglaise que la production des vins de Bordeaux a augmenté : une forme d’agriculture introduite à l’origine par les Romains, et pour la même raison, l’exportation vers la mère patrie.

Entre le golfe de Gascogne et les Pyrénées, la Gascogne, pays de d’Artagnan, regorge de magnifiques paysages vallonnés à travers les chemins et sentiers de randonnées, les collines d’Armagnac, le vignoble gersois, les chemins de St Jacques de Compostelle. lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

La semaine des primeurs au Château Pape Clément. Du 31 mars au 4 avril 2014.

Au Château Pape Clément, Grand Cru Classé de Grave,  la semaine des primeurs va commencer ce lundi 31 mars. Cette semaine est assurément l’une des plus chargées de l’année. Tradition bordelaise oblige, durant la semaine prochaine, vous pourrez venir découvrir le millésime 2013 de mes vins. lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

« Un drone pour filmer les vignes, mais pas seulement… » Reportage Journal de 13h sur TF1

Le 22 mars à 13h20

Près de Bordeaux, un propriétaire viticole vient de s’équiper d’un drone, non pas seulement pour tourner des images magnifiques de ses vignes, mais pour mieux surveiller ses vignes et optimiser ainsi le travail. L’engin, 100% français, représente un lourd investissement de 50.000 euros.

Voir le reportage.

Share

(Laisser un commentaire)
 

« Bernard Magrez, l’homme aux quarante vignobles, enchaîne les achats. » Les Echos – 26 mars 2014

« Le grand propriétaire du Bordelais envisage une acquisition dans les côtes-du-rhône. »

Par Marie-Josée Cougard
lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

« Entre deux expositions » | collection et nouvelles acquisitions de l’Institut

e-mailing

Pour faire suite à «Here I rest, Mon repos au château» et «Echos» respectivement consacrées à Claude Lévêque et Françoise Pétrovitch, et avant la grande exposition de rentrée prévue au mois d’octobre 2014, l’Institut Culturel Bernard Magrez propose « Entre deux expositions », un accrochage de la collection et des nouvelles acquisitions du centre d’art du Château Labottière. lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

« La nouvelle vague des petits déjeuner d’affaires » Magazine Capital – Mars 2014

« Prendre son café dans un palace parisien, c’est être sûr d’y croiser le gratin des affaires. » Un article signé François Miguet

lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

Les chevaliers de La Tour Carnet

Sur la route de Saint-Julien et Beychevelle, à un jet d’arbalète de son église, l’imposante tour quadrangulaire du Château La Tour Carnets’élève dans l’axe d’une grille monumentale. Si les épais murs d’enceinte pouvaient parler, ils nous conteraient tout le passé chargé d’histoires de cet authentique château féodal.

Ils réveilleraient au XIIe siècle le galop des chevaliers sur le pont levis, au XVIIe siècle retentirait le «tambour avec des baguettes, dont on faisait usage dans le temps de la maturité de la vendange pour en éloigner les loups et les sangliers», tandis que défileraient au XIXe siècle les heures de gloire du «classement de 1855» puis les heures sombres du Phylloxéra, avant le beau regain viticole du XXe siècle

lire la suite

Share

(Un commentaire)