Edito

Bienvenue sur mon blog !

Je ne pouvais me résoudre à passer à côté de l’opportunité et le plaisir de communiquer directement avec vous : me voici donc propulsé à l’ère du Web 2.0 !

Simple suite logique à mon parcours, ces médias sociaux m’offrent la possibilité de vous transmettre et de partager, presque en temps réel, le quotidien de mon métier : ma passion.

Progressivement, ce blog deviendra mon journal de bord, celui de l’artisan et du viticulteur que je suis ; j’y consignerai également mes rencontres avec l’Art, mes coups de cœur, le talent de mes amis et de mes partenaires, l’actualité et les coulisses.

Une invitation à la découverte, où il est d’abord et avant tout question d’exploration, de partage et d’émotion.

Bernard Magrez.

Share

(3 commentaires)
 

Mots-clés : , , , , ,


Emission « Vie de Château » à Bordeaux Tasting sur TV7

Invités : Florence Cathiard, Bernard Magrez et Marc Dubedout
Emission présentée par Michel Cardoze
Samedi 13 décembre 2014

Share

(Laisser un commentaire)
 

La Nuit du Savoir «Vin et santé» à l’Institut Culturel Bernard Magrez

Jeudi 18 décembre 2014 – 19h30 à 21h
Pavillon La Boétie à l’Institut Culturel Bernard Magrez

La Nuit du Savoir «Vin et santé» à l’Institut Culturel Bernard Magrez

L’institut Culturel Bernard Magrez vous convie à une conférence de Jean-Paul Broustet, cardiologue et professeur émérite en cardiologie.

Loué pour ses vertus thérapeutiques depuis l’antiquité, le vin est sans doute le seul breuvage pour lequel la médecine, l’histoire, la philosophie, les religions, la littérature, la poésie et la gastronomie trouvent des points de convergences.

Si personne ne conteste les dégâts causés par l’alcoolisme en termes d’addiction et de développement de pathologies comme la cirrhose, notamment depuis le XIXème avec l’industrialisation et la production de vins bons marchés, de nombreuses études mettent en lumière depuis les années 1960, l’effet protecteur du vin au regard des maladies cardiovasculaires et de certains cancers.

Consommé avec modération et associé à une alimentation spécifique, il est source de vertu ; consommé avec excès, il devient une question de santé publique. Entre abstinence, modération et excès, le professeur Jean-Paul Broustet nous livre ses analyses en retraçant l’Histoire du vin et ses impacts sur la santé.

lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

La Grande Maison Bernard Magrez et son chef multi-étoilé Joël Robuchon

« La Grande Maison Bernard Magrez » : C’est au cœur de Bordeaux, dans un hôtel particulier du début du siècle dernier, face à l’Institut Culturel Bernard Magrez, que se niche désormais cette adresse incontournable, résidence de tous les arts.

Une belle demeure en pierres blanches, à l’architecture classique fin 19eme, riche héritage du splendide patrimoine bordelais : le grand portail en fer forgé s’ouvre sur un jardin luxuriant, où parade Pline l’Ancien, un olivier deux fois millénaire, tel un gardien de la sagesse. L’art s’affiche déjà avec une sculpture ronde, « Le Crâne de la Terre » de l’artiste chinoise Shen Yuan, premier trait d’union entre l’Institut Culturel et la Grande Maison Bernard Magrez…
Au-dessus des marches du perron, l’élégante façade est ornée d’une moulure où deux initiales s’entrelacent. Celles d’un éminent juriste bordelais, esprit contestataire et doyen de la faculté de droit en son temps, qui avec son épouse,  a fait construire cet hôtel particulier. D’une famille de négociants en vins, Léon Duguit a toute sa vie durant, fait de sa demeure, un salon d’intellectuels, recevant ses condisciples hommes de droit et grands voyageurs du monde entier. Sa bibliothèque recensait des milliers d’ouvrages originaux, du parquet au plafond, comme sa cave, les plus grands crus de Bordeaux. Quelques ouvrages d’exception ont été restaurés, soigneusement rangés dans le salon bibliothèque portant aujourd’hui son nom et devenu l’une des deux salles à manger du restaurant Joël Robuchon. La tradition culturelle perdure et l’histoire continue de s’écrire à La Grande Maison.
Six chambres luxueuses et élégantes, côté table, deux offres de restauration, le restaurant gastronomique  et « l’Olivier » dans une ambiance très décontractée.

lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

Fin des fermentations et soutirages au Château Pape Clément

Les fermentations alcooliques et malolactiques (FML)  se sont terminées au Château Pape Clément, Grand Cru Classé de Graves.

Ce que l’on appelle fermentation malolactique est le processus qui permet de réduire l’acidité des vins par transformation de l’acide malique en acide lactique, par des bactéries lactiques, à une température de l’ordre de 20°C. Elle s’applique au vin de goutte et au vin de presse. lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

Retour à la culture antique du vin au Château Pape Clément.

La terre cuite est un matériau céramique obtenu par la cuisson de l’argile.
Presque abandonnés au profit du bois introduit par les gaulois, puis des cuves béton ou ciment, puis de l’acier inoxydable issu de l’agro-alimentaire, les contenants en terre cuite étaient toujours utilisés par certains vignerons que l’on pouvait presque compter sur les doigts de la main (en Espagne et Italie).

Utilisée par l’homme depuis la nuit des temps, elle est toujours d’actualité dans certaines régions éloignées pour conserver liquides et aliments.

Les premiers contenants en terre cuite ayant contenu du vin ont été retrouvés en Mésopotamie environ 5 000 ans avant JC. Ce matériau est ensuite utilisé intensément par les géorgiens, les grecs puis les romains qui avaient fabriqué des jarres pour la vinification et l’élevage des vins et des amphores pour leur transport.

lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

Un nouveau résident au Château Pape Clément.

Aujourd’hui, nous accueillons un nouveau résident au Château Pape Clément… Un paon au plumage entièrement blanc.

Ce paon n’est pas albinos.

Avec son plumage immaculé, le paon blanc ou pavo albus est majestueux notamment quand il fait la roue. Le mâle arbore une traîne à partir de 3 ans. Le nôtre est encore petit car il est agé de 7 mois, tout comme les petits panneaux nés cet été au Château.

Il rejoint donc la famille de paons bleus (un couple et ses 4 panneaux) au sein des jardins de la propriété.

Il a d’ailleurs déjà pris ses marques et grimpe à toutes les fenêtres du Château à sa portée ! lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

Château La Tour Carnet: millésime 2014, la qualité sera au rendez-vous.

Le climat

Le climat du printemps 2014 est marqué par une alternance de périodes chaudes et sèches et de périodes pluvieuses et fraîches engendrant des orages parfois violents. Malgré deux alertes, en toute fin de nuit, les 09 et 17 avril, le système de protection contre le gel ne sera jamais déclenché. Le cumul de précipitation du printemps est inférieur de 20%, par rapport à 2013, précipitations ponctuelles voir orageuses et non régulières comme l’année dernière. Plusieurs épisodes orageux ont touché le vignoble du Château La Tour Carnet, dont un fut accompagné de chutes de grêle qui endommageât légèrement le vignoble situé sur la commune de Castelnau Médoc, le 19 mai. Le mois de juin, plutôt sec et sans grosse chaleur, sera suivi d’une période de pluies régulières sans chaleur, entrecoupées par quelques périodes chaudes et sèches qui s’entendra jusqu’au 15 Aout. A compté de cette date le climat deviendra chaud et sec avec quelques rares averses. Cette tendance se maintiens encore aujourd’hui 01 novembre. lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

Clos Haut-Peyraguey, 1er Grand Cru Classé de Sauternes: millésime 2014, dans la lignée des Grands Sauternes

La campagne viticole 2014 à Sauternes s’est caractérisée dans un premier temps par un hiver qui n’a pas véritablement connu de froid. La période végétative de la vigne a donc d’abord montré une avance notable sur son cycle végétatif, avec un débourrement moyen au 25 mars. Un printemps humide et un été maussade ont par la suite réduit ces écarts. La floraison des vignes a eu lieu autour du 2 juin. Le travail viticole a été délicat et a demandé un suivi sans faille pour amener les raisins « au bout ». Le moral est mitigé en fin d’été, car les grappes ont jusqu’alors manqué d’ensoleillement, malgré la mise en œuvre d’un effeuillage adapté au millésime. C’est alors qu’un net changement climatique début septembre a tout changé. Nous ne pouvions pas rêver mieux, l’été indien tant espéré a pris place, et a offert des conditions estivales à nos raisins, optimales pour leur maturation à la veille des vendanges. lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

Château Pape Clément, Grand Cru Classé de Graves : millésime 2014, les plus longues vendanges de l’histoire du cru.

Le millésime 2014 nous a fait osciller entre espoirs et inquiétudes pour un dénouement heureux.

2014 s’est distingué par un hiver particulièrement doux et débuta très précocement (avec 13 jours d’avance en moyenne). Toutefois, le printemps pluvieux et les conditions très humides en début de floraison s’inscrivirent dans le prolongement de 2013 et entraînèrent un ralentissement net de la croissance. La situation s’améliora en juin accélérant et homogénéisant la fin de floraison.

Les mois de juillet et août, plutôt frais, orageux et avec une très faible amplitude thermique, furent source d’inquiétudes et firent totalement perdre à 2014 sa précocité de début de cycle.

A ce stade, au vignoble tout a été mis en œuvre pour favoriser la fin des véraisons et préserver un microclimat favorable à la maturation des grappes (effeuillage de la seconde face dès la fin du mois d’août et éclaircissage de la plupart des parcelles pour limiter l’entassement de la vendange). lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)
 

Château Fombrauge, Grand Cru Classé de Saint-Emilion : millésime 2014, un millésime prometteur.

Après un hiver particulièrement pluvieux, le printemps doux et sec a permis une bonne floraison. Juillet et août ont été maussades. Le temps frais et pluvieux, a favorisé la pousse de la vigne au détriment de la véraison fortement ralentie au mois d’août. Heureusement, septembre a été très beau. lire la suite

Share

(Laisser un commentaire)